La sophrologie, c'est quoi au juste ?

A l'heure où l'on évoque de plus en plus souvent la sophrologie dans la lutte contre le stress, l'anxiété ou encore les acouphènes, où de plus en plus de médecins la recommandent dans l'accompagnement des crises d'angoisse ou des phobies, il me semble nécessaire de répondre à la question que beaucoup de gens se posent : qu'est ce exactement que la sophrologie ?


DEFINITION


La sophrologie est une méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie. Elle a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo et est inspirée de techniques occidentales comme orientales. Le terme SOPHROLOGIE, inspiré du grec ancien*, signifie étude de l’harmonisation de la conscience.


Méthode exclusivement verbale et non tactile, la sophrologie emploie un ensemble de techniques qui vont à la fois agir sur le corps et sur le mental. Elle combine des exercices qui travaillent à la fois sur la respiration, la décontraction musculaire et l’imagerie mentale (ou visualisation). Toutes ces techniques permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel. La sophrologie permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité.


*sôs : harmonieux; phren : l’esprit; logos : science



INSPIRATIONS

Pour créer sa méthode dans les années 60, Alfonso Caycedo a puisé dans des techniques préexistantes :


Influences thérapeutiques :

- L’hypnose : modification des états de conscience connue dans le traitement de pathologies psychiques depuis les recherches du médecin français Jean-Martin Charcot


-> a permis de définir l’état de conscience recherché par le travail thérapeutique ;


- La neurologie : spécialité médicale consacrée à l’étude et au traitement des maladies su système nerveux et qui s’est séparée de la psychiatrie au XIXème siècle


-> a permis de définir les caractéristiques physiologiques des différents états de conscience ;


- La Psychanalyse : la théorie de l’inconscient a été développée par Sigmund Freud


-> a permis de définir les structures de la conscience et ses différents niveaux ;


- La méthode Vittoz : l’autonomie du patient face à ses psychoses par le contrôle cérébral décrite par le médecin psychosomaticien Roger Vittoz


-> a permis de décrire le rôle des sens et de la concentration sur la conscience ;


- L’autosuggestion positive (méthode Coué) : l’influence de la pensée positive et de l’autosuggestion sur la santé ont été décrites par le psychologue et pharmacien français Emile Coué


-> a permis de décrire le rôle de la suggestion positive et de sa répercussion sur la conscience ;


- La Relaxation Progressive : la relaxation mentale par la détente musculaire a été théorisée par le médecin américain Edmund Jacobson


-> a permis de décrire les moyens permettant de modifier la conscience ;


- Le Training Autogène de Schultz : la relaxation par la concentration sur les ressentis corporels a été décrite par le psychiatre allemand Johannes Heinrich Schultz


-> a permis de décrire les moyens permettant de modifier la conscience ;


- Les Thérapies Brèves : l’idée que le patient détient la solution à ses problèmes et que le thérapeute est uniquement là pour l’amener vers cette solution est initiée par Milton H. Erickson


-> a permis de définir la place du patient dans la relation thérapeutique.


Influences philosophiques

- La phénoménologie (ce qui est perçu par les sens) : étude descriptive des phénomènes, méthodologie d’accès à la conscience passant par la suspension du jugement, théorisée par Husserl


-> a permis de décrire le rôle sur la conscience de l’expérience vécue sans jugement ni à priori.


Influences Orientales

- Le Yoga : discipline hindoue visant à réaliser l’unification de l’Être dans ses aspects physique, psychique et spirituel


-> a permis de décrire le rôle sur la conscience du mouvement associé au souffle ;


- Le Bouddhisme tibétain : pratique méditative basée sur la récitation de mantras visant à apaiser la conscience


-> a confirmé l’impact de la suggestion positive et de sa répétition sur la conscience ;


- Le Zen : pratique japonaise du Bouddhisme mettant l’accent sur la méditation en posture zazen mais aussi sur les marches méditatives


-> a inspiré les postures facilitant la concentration et l’accès à la conscience.


A partir de toutes ces inspirations, Alfonso Caycedo a créé une méthode unique et a codifié un ensemble d’exercices de façon très claire et précise. Il a défini des exercices de relaxation dynamique qui sont des mouvements doux associés à la respiration contrôlée et a mis au point des sophronisations qui sont des visualisations guidées par la voix du sophrologue.



CONCRETEMENT, COMMENT CA FONCTIONNE ?


La sophrologie est une technique psychocorporelle (agissant aussi bien sur le corps que sur l’esprit) destinée à développer la conscience d’un individu à travers l’écoute de ses ressentis (le fait de verbaliser ses ressentis les fait exister). Elle lui permet de développer son potentiel, d’améliorer sa condition en cas de maladie ou d’amplifier son bien-être.


Pour améliorer sa condition ou son bien-être, l‘individu doit entrer en action.


La sophrologie agit ainsi par une succession de prises de conscience qui permettent :


- D’identifier son état interne par la description des sensations physiques mentales et émotionnelles ;


- De prendre conscience de ce qui est bon pour soi, de ce dont on a besoin ;


- D’identifier ses ressources et ainsi de trouver l’état souhaité.


La sophrologie permet ces prises de conscience successives, car elle reconnecte aux ressentis profonds de l’individu. Ce dernier perçoit alors la différence entre ce qu’il ressent vraiment et ce qu’il croit ressentir.


La sophrologie apprend à se détendre pour prendre de la distance avec ses émotions et ses à priori, mais elle apprend aussi à se concentrer sur l’écoute de ses ressentis. C’est la combinaison de ces deux intentions qui optimise les prises de conscience. Le processus sophrologique se déroule donc en deux étapes :


- La détente du corps et du mental ;


- La concentration sur l’écoute de ses ressentis.



LES MOYENS DE LA SOPHROLOGIE


La respiration contrôlée

Cette respiration consciente et volontaire est inspirée du Yoga. Elle existe sous de multiples combinaisons en fonction du rythme (inspiration, expiration, temps d’apnée) et des voies respiratoires utilisées.


La respiration contrôlée permet d’améliorer l’oxygénation du corps et l’élimination du gaz carbonique, de favoriser la concentration et de faciliter le contrôle des émotions.


La détente musculaire

La détente musculaire est issue de la Relaxation progressive. Elle est obtenue par la succession de contractions et de relâchements volontaires des muscles.


Elle permet de prendre conscience de ses tensions et de les diminuer.


Le relâchement musculaire étant directement sous le contrôle cérébral, l’activer volontairement permet de générer également un relâchement mental.


La suggestion mentale

La suggestion mentale est inspirée de l’hypnose et de la méthode Coué. Elle permet la visualisation positive d’images, de souvenirs ou de situations futures afin de créer ou de se remémorer des ressentis agréables.


Selon l’intensité de la visualisation, celle-ci peut déclencher des effets physiologiques identiques à ceux générés par la réalité. En effet, que la personne vive une situation ou l’imagine, ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont activées. Ainsi, que l’image soit réelle ou imaginaire, le cerveau déclenche les mêmes envois de messages au système endocrinien et au système nerveux autonome.


De nombreuses études ont démontré les bienfaits de cette visualisation positive dans la prévention du stress et de l’anxiété, le processus de guérison et la gestion de la douleur.


CONCLUSION


Suivant l'usage que l'on en fait, la sophrologie peut se révéler un outil de progression vers une meilleure connaissance de soi, un outil de gestion des émotions, ou même une philosophie.


Dans un prochain article, nous verrons que la sophrologie s'adresse à tous, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées, et qu'elle peut être très utile pour de nombreuses problématiques !


Stay tuned ! A suivre !



14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bénéficiaire du CAPE Terme du contrat  : 17/05/2021

Siège social : ALTITUDE 3 chemin du Pigeonnier de la Cépière Bât C  - 31100 TOULOUSE FRANCE,

SIRET : 424 845 949 00298

ALTITUDE 32 119 bis avenue de la 1ère armée française  - 32000 AUCH FRANCE

CABINET : 1 rue Jean Monnet 32000 Auch

N° ADELI : 329302178

 



 

CONTACT :
1 rue Jean Monnet 32000 AUCH (Parking disponible)
Tél : 06 87 22 47 67
  • Instagram
  • Facebook